sticker-dessin-cerveau-3218

Et enfin, il y a moi : moi qui vais devoir me remettre au sport car je sens bien que les vacances m’ont bien profité et je redoute le verdict de la balance demain matin. Comme à chaque fois, les kilos sont allés directement dans mes cuisses et dans mes fesses… et peut-être un peu dans mon ventre… ce serait trop beau si un jour, ils changeaient de direction et que pour une fois, au lieu de descendre, ils montaient jusque dans mes petits seins !  Concernant mes cuisses et mes fesses, je me dis qu’avec un peu de sport, cela pourrait s’arranger.  Je n’ai jamais été sportive : j’ai fait de la danse depuis mes 4 ans avec le fameux gala de fin d’année jusqu’à mes 16 ans. Ensuite quand j’ai rencontré mon futur mari, je me suis mise à courir avec lui : nous habitions dans le 92 et nous courions tous les dimanches autour de l’hippodrome de Boulogne. Mais une fois que j’ai eu la bague au doigt, j’ai arrêté et lui aussi. Si moi, après 3 grossesses, je peux être fière de faire sensiblement le même poids et de toujours rentrer dans un pantalon taille 40, lui ce n’est pas pareil : il a stocké des kilos à chaque grossesse. Alors, depuis 2 ans, il s’est mis à la marche rapide suite à une alerte qui lui a valu un petit passage aux urgences. Je marche avec lui de temps en temps mais lui, il préfère faire le tour du stade alors que moi, je préfère marcher dans les bois ou dans les alentours pour avoir un panorama différent tout au long : j’ai l’impression que le temps passe plus vite comme ça et les kilomètres aussi !

Depuis deux ans, je fais de la zumba et j’adore ça ! C’est un bon mélange d’aérobic et de danse : j’ai besoin de danser et c’est souvent que je me mets de la musique, souvent celle des années 80’s, je monte le son et je danse !! Alors quand la prof de zumba dit «  allez les filles, cette chorégraphie, c’est comme à la maison ! », je vois très bien ce qu’elle veut dire. Mais maintenant que je suis au chômage, nous devons faire un peu plus attention, faire des économies et à commencer par moi alors, je me dis que cette année, la zumba, ce sera sans moi… à moi, les tours de stade ou les tours dans mon quartier ! Pour ce qui est de la danse, je pourrai toujours me faire des petits délires à la maison… En dehors de ces petits kilos, je vais bien et c’est bien là l’essentiel. Je ne suis jamais malade : d’ailleurs, je n’ai jamais été arrêtée depuis que je travaille à l’exception d’une semaine pour mes dents de sagesse et pour mes grossesses. Je suis une salariée assidue : de nos jours, c’est assez rare mais cela suffira t-il de mettre cela sur mon Cv ou de le dire en entretien pour faire la différence et  décrocher un boulot ? A suivre…