mes nouveaux amis

Mais cette éloge à mon mari fût rapidement interrompu, mon cerveau ayant repris son intense activité cérébrale et durant une bonne partie de la  nuit, je n’ai cessé de cogiter : comment dois-je m’y prendre ? Quel est le boulot que j’aimerais réellement faire ? J’ai le sentiment de pouvoir jouer différemment mon jeu avec les cartes que j’aies entre les mains : mes valeurs, ma personnalité, mon expérience, mes relations… mais comment faire ? Par quoi commencer ? Je tourne ses questions dans tous les sens et je suis sûre que j’aurais été plus efficace si je m’étais levée… pourtant ce matin, c’est différent : tout le monde travaille et je vais passer la journée toute seule…et je dois concrétiser les choses mais pas question de broyer du noir ! Alors, je m’autorise encore 15 minutes à traîner au lit ; lever 7h45, je déjeunerai au retour de l’école. Mes enfants sont déjà levés, quasiment prêts et j’ai à peine le temps d’embrasser mes filles avant qu’elles ne partent au collège. Teresa arrive à 8h : je l’informe que j’accompagne mon loulou à l’école et que je reviendrai à la maison car ça y est, je n’ai plus de travail. De retour, petit déjeuner en écoutant la chronique de Canteloup : cet humoriste a un don… en plus de celui d’imiter, avec talent, une multitude de personnes célèbres, il nous fait tout oublier le temps de sa séquence tellement notre attention est concentrée sur les voix et la subtilité des dialogues. Alors, durant un instant, j’ai oublié que je n’allais pas bosser aujourd’hui et tout était normal.

Mais une fois les informations de 9h passées, direction l’ordinateur : 1ère étape, inscription sur le site de Pôle Emploi. Mais très rapidement, je suis bloquée dans ma démarche car percevant une indemnité compensatoire d’un mois de salaire pour le non-respect du délai de prévenance de la fin de période d’essai, le site m’informe que je ne peux m’inscrire en tant que chômeuse avant la fin du mois et nous sommes… le 8 !! Donc rien à attendre du côté de Pôle Emploi d’ici là….Par contre, je découvre le site et je le trouve plutôt bien fait avec différentes catégories : la recherche d’emploi, les formations, les indemnités… J’en profite pour faire une simulation de mes futures indemnités…aïe, ça va changer la donne… j’ai intérêt à être bonne à mon nouveau jeu des courses ! La bonne nouvelle, c’est que je serai indemnisée a priori à partir de mi-Juillet ; je craignais que le délai de carence soit plus important. Je me note de consulter le pavé formation dès demain car il pourrait y avoir des pistes pour choisir les formations, comprendre les possibilités de financements… Mais pour aujourd’hui, ce n’est pas le plus important, alors 2ème étape, mise à jour de mon CV. L’an dernier, à la même période, j’étais déjà sur la rédaction de mon Cv car je ne me sentais plus très bien dans ma mission. Je l’avais alors envoyé à 8 entreprises et avais attendu les réponses. Je n’en avais eu que 3 : deux étaient négatives et la 3ème me laissait l’opportunité d’un entretien. Les choses avaient été assez longues à se décanter mais ce fut la bonne ! Aurais-je la même chance ? Moins sûre, car cette fois-ci, je cherchais un travail sans en avoir un… ce qui est beaucoup moins confortable et moins attirant, je pense, d’un point de vue employeur…  un peu comme une femme mariée peut être plus attirante qu’une femme célibataire, qui si elle est seule, c’est certainement parce qu’elle a des défauts, peut-être même bien cachés…alors, autant ne pas prendre le risque ! L’avantage, par contre, c’est que là, j’ai le temps de surfer, de rédiger mes lettres et de bien adapter mon CV à l’offre… ce qui n’était pas évident l’an dernier car après mon boulot, mes enfants, ma maison (et mon mari !), difficile de trouver le temps et l’énergie pour s’atteler à une recherche d’emploi. Une fois mon cv réactualisé, je me connecter sur toutes les plateformes emploi et vais mettre à jour mes comptes. Je ne les avais pas supprimés, à croire que j’avais un pressentiment… et, 3ème étape, je crée les fameuses alertes pour recevoir les annonces directement par mail sur mon téléphone. La création des alertes m’oblige à formaliser quels sont les postes qui m’intéresserait : alors, je me lance : consultante en accompagnement, conseillère en orientation professionnelle, formatrice, responsable développement RH, Responsable RH… En 1er, ce que je priorise et ensuite j’élargis l’entonnoir. Après le libellé de mission, le type de contrat : CDI (pour  plus de stabilité… et en même temps, je viens d’apprendre à mes dépends que rien n’était moins sûr !), CDD et intérim (pour multiplier les expériences) : en fait, je suis prête à envisager toute sorte de collaboration pourvu que cela m’enrichisse et aille dans le sens de mon projet. Ensuite, temps partiel ? Temps complet ? Spontanément, je dirai temps complet (j’ai été en temps partiel jusqu’à peu, mais c’était pour avoir du temps avec mes enfants qui étaient encore petits mais maintenant, ils peuvent se gérer un peu seul) mais pourrais envisager d’accepter un temps partiel (cela me permettrait d’assurer un revenu et en parallèle de me lancer en indépendante : un bon compromis car je ne me sens pas prête pour l’indépendance totale…). Pour ce qui est de la zone géographique : mon temps de trajet étant plus important que la distance, je coche Ile de France et aviserai en fonction des offres envoyées. Plus qu’à sélectionner le fait que les alertes soient quotidiennes…Voilà, c’est fait ! J’espère que mes nouveaux amis penseront à moi et m'enverront dès demain tout plein d’annonces à décortiquer.